Titres-restaurant : la meilleure façon de manger en entreprise

Si les Français s’accordaient 1 h 40 de pause déjeuner au bureau en 1980, la tendance aujourd’hui se situe davantage autour des 30 à 40 minutes. Nous mangeons vite, mais mangeons-nous bien ? Si vous vous sentez concerné par la qualité des repas de vos collaborateurs, ayez le réflexe titre-restaurant. Une solution facile à mettre en œuvre, appréciée par les collaborateurs autant que par les dirigeants.

Vous êtes attentif à la santé de vos collaborateurs et leur qualité de vie en général ? Vous n’ignorez donc certainement pas qu’ils ont tout intérêt à veiller à leur alimentation et vous pouvez les y aider avec les titres-restaurant, activables dès le premier salarié.

Pour les salariés, les avantages des titres-restaurant sont nombreux. Ils voient leur pouvoir d’achat immédiatement augmenter par cet avantage social, puisqu’il s’agit d’un complément de salaire, qui leur permet d’être libre de choisir comment et où se restaurer. C’est aussi un bon moyen de favoriser la pause déjeuner sur le lieu de travail pour encourager les réflexes d’une alimentation saine, inciter à prendre un temps de pause indispensable et tisser du lien entre les collaborateurs.

Pour les dirigeants, c’est une solution économique et facile à mettre en place pour prendre en charge la restauration des employés qui permet de bénéficier d’exonérations fiscales et sociales intéressantes. C’est également l’opportunité de mener une démarche RSE autour de l’alimentation-santé en entreprise. Vous vous interrogez encore sur les bienfaits de la pause déjeuner et du titre restaurant ? Retrouvez notre fiche pratique en téléchargement gratuit !

 
Télécharger notre fiche pratique

Du lundi au vendredi (hors jours fériés), de 8h30 à 18h
(Prix d'un appel local)

09 69 397 747

Du lundi au vendredi (hors jours fériés), de 8h30 à 18h
(Prix d'un appel local)

09 70 80 98 19

Ou de l'entreprise qui vous a livré vos titres.
Aucune demande ne pourra être traitée par Sodexo.

Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly. Update my browser now

×