Fidélisation : connaître sa cible et réussir !
Génération X, Y et Z : qui sont ceux qui se cachent derrière ces lettres ? Dans le cadre d’un programme d’Incentive, le savoir est facteur de réussite. Notre conseil ? Apprenez à connaître votre cible !     Deux femmes de deux générations différentes au travail

Génération X : le goût de l’effort

Cette génération, née entre 1960 et 1979, peu ou pas connectée, se caractérise par son goût de l’effort. Pour elle, aucun succès à court ou moyen terme n’a jamais été envisageable. C’est pourquoi, à cette cible particulière, le challenge peut réclamer de l’endurance, voire de la ténacité. N’oubliez pas que ces collaborateurs ont toujours travaillé durement pour accéder à un statut particulier. Ils ne sont pas nés avec le réflexe du clic et de l’information à la seconde. Pour les séduire, mieux vaut alors choisir une opération qui fait appel à leurs qualités intrinsèques. De même, les dotations doivent tenir compte de leur façon de consommer : pour la génération X, la qualité, l’utilité et la praticité de l’objet à acquérir prévalent.

Génération Y : la reconnaissance avant tout

Et qu’en est-il alors de la génération Y ? Celle qui a éclos dans les années 80 ? Avec elle a émergé une nouvelle façon de penser, privilégiant la créativité, l’innovation et le culot. Le plus important pour elle ? La performance et les responsabilités ! Multitâches, proactifs et ambitieux, les collaborateurs de cette tranche d’âge (1981-1995) attendent d’un programme de fidélisation « la reconnaissance » et les « encouragements ».

Une femme de la génération Y au travail

« Gagner des bons points »

Car ces salariés veulent surtout « gagner des points ». Leurs habitudes d’achat en sont la preuve : une étude menée par l’institut Bond Brand Loyalty montre que « 68 % des 20-34 ans déclarent qu’ils changeraient leurs lieux de shopping si cela était synonyme de récompenses. 22 % seraient même prêts à acheter quelque chose dont ils n’ont pas besoin ou dont ils ne veulent pas. Et ce, simplement pour augmenter leur statut de client fidèle, sans pour autant réclamer des récompenses financières ! » En entreprise, le mode de pensée est le même : ils veulent être RECONNUS. Alors pourquoi ne pas leur proposer un déjeuner avec le CEO en guise de dotation en cas de victoire dans un challenge ? Pour séduire la génération Y, privilégiez la proximité, la réactivité, l’interactivité et, surtout, montrez que vous êtes une entreprise ENGAGÉE !

Appréhender la génération Z !

Mais voilà que sont en train de débarquer sur le marché de l’emploi les collaborateurs de demain. Ceux aussi appelés les millennials, ou encore les digital natives. Et pour cause : ils ont su se servir d’un Smartphone avant même de savoir marcher, ont été élevés avec les réseaux sociaux, les infos à la seconde et sont capables d’écrire un texto à la vitesse de la lumière ! Pour ces jeunes, l’ennui demeure naturellement l’ennemi public n° 1. On comprend alors tout l’intérêt de leur proposer des missions découpées, avec des objectifs restreints pour les stimuler sur la durée. N’oubliez pas qu’en cas de lassitude, ils auront très vite fait de s’évader dans le monde virtuel qu’ils connaissent si bien, et même de claquer la porte pour voguer vers de nouveaux horizons : un autre emploi est à portée de clic… Élevés dans la culture de l’immédiateté, les collaborateurs de demain ont besoin de concret et d’une bonne ambiance, premier critère de fidélisation. Dans ce cas, votre opération d’Incentive se devra d’être « fun », « ultra connectée » et très « réactive ». Plus que jamais, l’animation revêt ici un rôle crucial.
Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly. Update my browser now

×